• L’urgence : assurer la sécurité des salariés, pas détruire leurs droits !

    L’urgence : assurer la santé des salariés, pas détruire leurs droits !Le gouvernement profite de la crise sanitaire pour déroger aux règles du droit du travail. Ainsi la durée maximale de travail est portée à 12 h, au lieu de 10, celle de nuit de 12h au lieu de 8. De même, il décide de réduire le temps de repos entre 2 journées de travail à 9h contre 11h actuellement. Il fixe la durée maximale de travail hebdomadaire à 60h contre 48 aujourd’hui. En matière de congés, l'employeur pourrait imposer 6 jours, après accord. Ces ordonnances représentent une remise en cause sans précédent du droit du travail. Cette déréglementation s’appliquerait jusqu’à minimum la fin de l’année, ce qui laisse entendre une intensification du travail pour tous les secteurs après la crise sanitaire... 

    Après avoir salué le personnel soignant en parlant  de nos héros, le gouvernement n’hésite pas à s’attaquer à leurs droits ! De la même façon, sur notre UGECAM, dans son « flash Info n°6 », notre direction générale, après avoir remercié le personnel pour sa mobilisation et son professionnalisme, indique que de nouvelles règles RH ont été votées  pour faciliter la gestion des établissements de santé et médico-sociaux, et qu’elle nous indiquera le cadre de mise en œuvre... L’urgence est de garantir la protection des salariés qui travaillent pour faire face à cette crise sanitaire, et non de détruire leurs droits !