• 1001,55 € brut (pour un temps plein - sans absence pénalisante) sur notre UGECAM. La CGT demande depuis sa création  la transformation de cette prime en 1/2 mois de salaire (avec un montant minimum de 1000€), pour corriger son caractère aléatoire, injuste et non contributif.  Télécharger « FLASH INFO RPN Intéressement. pdf »

    Prime d’intéressement sur les UGECAM


  • Extension du Ségur au Médico-social : On lâche rien !Énorme mobilisation ce jeudi  8 avril sur notre UGECAM pour l'extension du Ségur à tous les salariés (établissements médico-sociaux et siège). La détermination du personnel ne faiblit pas, bien au contraire elle s’amplifie (record de grévistes sur le pôle Violette Germain où plusieurs professionnels ont été réquisitionnés !). La colère monte, il est temps que le gouvernement et nos tutelles réparent au plus vite cette injustice salariale issue des accords du  Ségur de la santé

    Qu'un seul mot d'ordre  : Même Travail - Même salaire  - 183 euros pour tous, quelque soit sa profession ou son établissement !




  • De plus en plus de scènes nationales sont occupée, pour demander leur réouverture (dans le respect des règles sanitaires) et des protections sociales pour les précaires (intermittents du spectacle, auteur, autrices...). Alors que la crise sanitaire plongent de nombreux salariés dans la précarité, le gouvernement l'accentue encore plus avec la nouvelle réforme du chômage !


  • Petite piqure de rappel en cette période où la Sécurité sociale et la Protection sociale dans son ensemble sont plus que jamais La Sécu c'est toute la vie ! Une création de la CGTessentielles pour nous permettre de vivre sans crainte du lendemain !

                                           Télécharger « 1. Santé - Hôpital »

                                           Télécharger « 2.- Maladie »

                                           Télécharger « 3. Accident du travail »

                                           Télécharger « 4- Famille »

                                           Télécharger « 5.- Retraite »

                                           Télécharger « 6.- Perte d'autonomie »

                                           Télécharger « 7.- Recouvrement »


  • LLundi 15 mars : encore plus de grévistes sur notre UGECAM !a colère ne faiblit pas, elle s’intensifie. Le taux de grévistes augmente encore... Tous les établissements  médico-sociaux et sanitaires ont répondu à l’appel lancé par notre syndicat pour exiger l’égalité salariale avec la revalorisation de 183€ pour tous les salariés (quelque soit leur établissement ou profession), la pérennité de cette revalorisation salariale et défendre  notre Convention Collective !

    Nous ne lâcherons rien... Ségur, Laforcade... Tout cela a assez duré ! Stop, les salariés veulent des réponses.  Nous attendons un positionnement clair et des engagements  lors de l’INC UGECAM du 1 avril. 



  • 8 mars : journée internationale de lutte pour les droits des FemmesCette lutte est indispensable, car nous sommes encore très loin d l’égalité entre les femmes et les hommes, et particulièrement au travail (rémunération, précarité, sexisme...).

    Revaloriser les métiers essentiels. La crise sanitaire a mis en évidence que les salariés de première ligne étaient majoritairement des femmes (infirmières, aides-soignantes, aides à domicilie, caissières, agents d'entretien...). Ces métiers, à prédominance féminine, ont des rémunérations souvent inférieures à d''autres professions de même qualification, technicité, responsabilité ou pénibilité. Pour mettre fin à ces écarts de salaires et de retraites, il faut impérativement revaloriser ces métiers sous-payés uniquement parce que majoritairement féminins ! Premières de corvées, nous voulons l'égalité maintenant !

    Mobilisons nous avec la CGT et le collectif droitdesfemmes 69 :  dimanche 7 mars 14h place Bellecour -  Lundi 8 mars à partir de 15h40 Place Jean Macé (avec des prises de paroles de salariées de 1ères lignes).



  • Pétittion pour faire du vaccin un bien public mondialLa CGT est engagée avec une large coalition d'ONG, d'associations, de syndicats et d'experts de la santé dans l'initiative citoyenne (ICE) pour faire du vaccin un bien commun.

    Cette période de crise fait suite à des années de stratégies d'optimisation des coûts par les grands groupes pharmaceutiques (délocalisation d'usines, coupe dans les budgets de recherche...). C'est la cas de Sanofi qui après avoir supprimé 6000 emplois, lance un 4ème plan d'économie avec 1700 nouvelles suppressions dont 400 en recherche, alors même que l'entreprise enregistre une hausse de 340% de bénéfice. La dépendance des Etats vis à vis des laboratoire est fondée avant tout sur le principe des brevets. Bien que les recherches sur les formules des vaccins soient quasiment entièrement financées par les Etats, les formules sont la propriété des entreprises pharmaceutiques. 
    Notre organisation demande que les formules des vaccins, quasi entièrement financés par les Etats soient libres, et que les usines en capacité de les produire soient mobilisées. Signez la pétition pour faire du vaccin un bien commun mondial : https://eci.ec.europa.eu/015/public




  • Après 3 réunions de concertation avec la mission Lafocarde portant sur l’extension de la prime Ségur dans les établissements Extension du Ségur au médico-social, Où en est-on...médico-sociaux du secteur privé non lucratif (dont les UGECAM), le résultat est à ce stade bien amère. Seuls les établissements du handicap et quelques professions seraient susceptibles d’en bénéficier (IDE, ASD, AES... kiné, ergo...). Ce périmètre ne correspond pas à la réalité des activités multisectorielles du champ médico-social. La CGT a dénoncé cette application beaucoup trop restrictive et exige la même revalorisation  salariale pour tous. Le gouvernement semble n’avoir qu’une vision parcellaire et économique du secteur médico-social et semble refuser de reconnaître l’importance de l’égalité de traitement entre tous : du travail transversal et pluridisciplinaire nécessaire pour accompagner les populations les plus fragiles et vulnérables. Télécharger « communiqué de presse »

    Exclure certains salariés, revient à mépriser leurs métiers, leur engagement et les personnes dont ils ont la charge. La CGT est déterminée à ne rien lâcher. Après les exclus du Ségur, nous ne voulons pas d’exclus de Lafocarde !


  • Depuis plusieurs mois, notre syndicat alerte la direction générale, au sujet des problèmes et dysfonctionnements importants et sur la souffrante des salariés sur le pôle violette Germain (MAS/FAM). Faute de solutions suffisantes et adaptées, nous envisagions le recours à une expertise. Un nouveau plan d'action, beaucoup plus ambitieux, vient de nous être proposé. Voici la déclaration du syndicat CGT a faite au CSE du 1 février 2021.



  • La mobilisation ne faiblit pas !Jeudi 21 janvier, tous les salariés de l’UGECAM Rhône-Alpes étaient appelés à se mettre en grève pour l’obtention de la revalorisation salariale issue des accords du Ségur de la Santé à tout le personnel. Aujourd’hui les agents du siège et des établissements médico-sociaux en sont exclus. 
    La mobilisation a atteint des records sur certains établissements (plus de 80% sur la MAS Violette Germain), et la solidarité des établissements sanitaires était au rendez-vous (encore plus de grévistes sur le Val Rosay que le 3 décembre). Cette lutte réussie et la solidarité entre les salariés de notre UGECAM nous honorent.

    Nous attendons des réponses, l’équité de traitement entre nous tous. Les salariés du siège et du médico-social ne seront pas les exclus du Ségur de la Santé... 



  • Sortie aujourd’hui du dernier numéro de notre journal « CGT Info », diffusé également en version papier dans tous les établissements.

     


  • De cette année 2020 très particulière, faire un bilan relève d'une possible dépression collective... Le monde s'est rétréci d'un coupBonne Année 2021, limitant notre horizon en stoppant brutalement notre vie sociale. Il nous a fallu apprendre à vivre masquées, en fuyant le contact de l'autre. Cependant la pandémie a fait voler en éclats certaines de nos certitudes. Le monde a redécouvert l'importance des salariés de premières lignes, vous savez les vrais gens !  Les personnels de santé bien sûr, mais aussi les aides à domicile, les caissières, les fonctionnaires... qui par leur investissement nous ont permis de faire face à cette crise sanitaire. Mais le risque est grand, une fois la zone de turbulence passée, qu'ils soient encore les sacrifiés de demain. Que la course au profit et  la rentabilité à tout prix redeviennent l’alfa et l'oméga de nos politiques de gestion, nous le constatons déjà à l'échelle de nos établissements !

    Alors nous tous, salariés de l'UGECAM, en tant qu'acteurs de première ligne, mais aussi en tant que citoyens, faisons que le monde de demain ne soit pas celui d'hier. Faisons le vœu pour cette nouvelle année de construire un monde plus solidaire, où les concepts d'égalité et de fraternité reprennent  tout leur sens. Construisons ensemble un autre avenir pour 2021 !

    Le syndicat CGT de l'UGECAM Rhône-Alpes vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Ensemble gagnons un monde solidaire, juste et durable !



  • Le  Classification retoquée : droit d’opposition majoritaire 8 décembre le projet de classification n’est signé que par la CFDT, syndicat minoritaire dans notre institution. Le 11 décembre, les syndicats CGT et FO (représentant plus de 66% des salariés) font valoir leur droit d’opposition : la classification est retoquée et ne s’appliquera pas ! La CGT ne pouvait seulement accepter un texte qui dévalorise certaines de nos professions (AMP, ergothérapeute, orthophoniste...), accentue l’individualisation des salaires, ne valorise pas l’expérience... Nous estimons qu’il est de la responsabilité de l’ employeur de rouvrir de manière urgente des négociations avec une enveloppe conséquente, permettant aux salariés de la Sécurité Sociale de bénéficier d’une classification permettant  un véritable déroulement de carrière pour tous les salariés.

    lire communique CGT-FO  « Les raisons de l’opposition FO CGT»       Lire tract  « Droit d'opposition classif »


  • Pour ne pas être les oubliés du Ségur de la Santé, à l'initiative du syndicat CGT,  les salariés de la MAS Violette Germain se sont 14 Décembre : salariés de la MAS Violette Germain mobilisésà nouveau mobilisés lundi 14 décembre. Ils se sont introduits à la réunion du CSE pour interpeller notre Directeur Général (lire « Expression des salariés MAS.pdf »). A l'issue de cette intrusion, ils ont échangés avec un journaliste (lire « Article «le Progrès» 15122020.pdf »).

    La CGT continue son combat contre cette injustice : alerter nos directions, la population, les responsables politiques... pour faire bouger les lignes. Nous avons demandé à rencontrer  les députés des circonscriptions où sont implantés les établissements médico-sociaux de notre UGECAM. 1er RDV mercredi 23 décembre avec le députe Cyrille Isaac-Sibille (circonscription, de Francheville).


  • Tract secteur médico-social :

    Tract secteur sanitaire :

     


  • L’ensemble du médico-social mobilisé pour l’application du Ségur Aujourd’hui les grands oubliés du Ségur de la Santé, jeudi 3 décembre, les salariés du médico-social se sont mobilisés pour exiger la même revalorisation salariale que celle qui sera appliquée dans le secteur sanitaire (Télécharger reportage photo - Télécharger article presse ). Plus de 60% des salariés des établissements médico-sociaux étaient en grève. La Direction Générale, nous a reçu en délégation... rien de concret !  Si elle partage notre constat, elle reste très timide dans son engagement pour faire bouger les lignes, se réfugiant dans son cadre institutionnel, bien confortable.

    La lutte continue, nous resterons mobilisés jusqu’au l’égalité salariale : Travail Égal = Salaire Égal !


  • La CGT des UGECAM vient de lancer une pétition pour exiger la revalorisation salariale de 183€ à tous les salariésSégur de la Santé : égalité pour tous les établissements UGECAM  des UGECAM. Aujourd’hui ceux des établissements médico-sociaux et du siège en sont écartés, contre le principe d’égalité de traitement entre les personnels. Pourquoi une telle discrimination salariale ? Pourquoi si peu de considération pour les professionnels prenant en charge les personnes en situation de handicap ?

    Travail égal, Salaire égal. Revalorisation salariale pour tous les salariés des UGECAM, quelque soit sa profession ou son établissement d’affectation.

    Signez massivement la pétition : http://chng.it/JX6Mtd4f




  • A l’UGECAM : les salariés du médico-social méprisés Le 17 novembre, lors de la réunion de négociation sur l’application du Ségur de la Santé dans les UGECAM, notre employeur nous annonce que la revalorisation salariale de 183€ ne s’appliquera que pour les salariés des établissements sanitaires, et rien pour les autres (médicaux-sociaux, siège et institut de formation)... Voilà le vrai visage de notre employeur, très généreux remerciements  gratuit, mais qui ensuite trie les salariés dans son système de valorisation. Une gestion RH à géométrie variable qui fragilise l’ensemble des salariés. La devise de l’UGECAM  « soigner-rééduquer-réinsérer » s’est transformée en  « diviser pour mieux régner » !

    Inacceptable pour la CGT, nous sommes tous des salariés de l’UGECAM, avec le même contrat de travail, dépendant de la même convention collective, quelque soit notre profession ou notre établissement d’affectation, nous devons tous être traités de la même façon!. Les salariés vont se faire entendre, rappeler à nos directions les valeurs de la Sécurité Sociale qu’elles ont oubliées et exiger la revalorisation salarié de 183€ pour l’ensemble du personnel.